CDT15-1duvetpour2
Faire le plein de sensations

La Grande Traversée du Volcan à Vélo – GT2V

Partage :

Thierry Bousseau

Cantalien d'adoption et amoureux de cette terre d'exception, je vous invite à en partager les trésors les plus secrets au gré de mes rencontres et de mes flâneries...

GT2V : un parcours trois étoiles !

 

Ma nouvelle mission  : traverser du nord-est au sud-ouest le volcan cantalien en 3 jours, ralliant la porte nord-est de la Haute Auvergne à la vallée du Lot.

Nom de code : GT2V (Grande traversée du volcan à vélo).

Ma monture : un bon vieux vélo de route équipé de sacoches.

Mes complices : ma motivation, ma bonne humeur et mes mollets. Et en avant pour 165 km !

 

France, Cantal (15), Massiac, Chapelle Sainte-Madeleine de Chalet, des XIIIe et XIVe siècles // France, Cantal, Massiac, Sainte Madeleine chapel of Chalet, the thirteenth and fourteenth centuries
Etape 1

Blesle / Dienne (56 km)

C’est à Blesle en Haute-Loire, que je prends le départ sous le regard impassible du donjon des barons de Mercœur. Rapidement je retrouve ma première compagne de route, une rivière aussi belle que sauvage : l’Alagnon. Celle-ci guide ma route jusqu’à Massiac, « la porte fleurie du Cantal », pour une mise en appétit sans difficulté.

C’est ici que ma mission prend de la hauteur: délaissant l’Alagnon malgré ses charmes, j’attaque les premiers contreforts du massif cantalien. Je mesure déjà à quel point le relief cantalien mérite bien le nom de « montagne » ! En direction du Puy Mary, la D21 semble conçue pour la pratique du vélo. Rapidement, cette « Voie verte » se transforme en belvédère surplombant la vallée de l’Alagnon. Mon regard se perd au loin : quel plaisir de prendre de l’altitude !

Traversant un vaste plateau au coeur du Cézallier, la D21 me conduit au col de Baladour (1207 m) avant de plonger sur Allanche. Après 35 km en mode plutôt « cool », je m’arrête un instant avant d’attaquer la 2e partie de la journée en direction de Dienne. La D9 me conduit bientôt à la Réserve naturelle régionale des tourbières du Jolan et de la Gazelle, où je bifurque sur la D31. Ici la route se fait plus sinueuse, serpentant au gré du relief : une vraie route de montagne, débouchant sur le lac sauvage, qui porte décidément bien son nom.

Je suis à présent le cours sinueux de la Santoire. Cette belle rivière prisée des pêcheurs me conduit à Dienne, terme de mon étape où mes hôtes m’attendent pour un repos bien mérité !

Monts du Cantal -CDT15/D.Frobert
Etape 2

Dienne / Aurillac (52 km)

Cette 2e journée m’offre la promesse d’un morceau de choix : l’ascension du Puy Mary, avec près de 500 mètres de dénivelé ! Un soleil radieux va me guider tout au long de cette journée qui restera gravée en moi pour longtemps. Après Lavigerie, cap sur le col de Serre (1364 m) sous l’oeil bienveillant du Puy Mary qui se dessine au loin. Au-dessus de moi les premiers parapentistes de la journée profitent des courants ascendants. Autour d’eux, quelques milans profitent des travaux de fauches pour se mettre en chasse. Une cohabitation harmonieuse entre l’homme et la nature !

Je produis un effort régulier jusqu’au col de Serre avant de rejoindre le col d’Eylac (1460 m). La vue plongeante sur la vallée de Dienne est grandiose ! J’en prends plein les yeux… et les mollets. Le Puy Mary se mérite ! Encore quelques coups de pédale et me voici au Pas de Peyrol, point culminant de la D680. Le point de vue est à couper le souffle, et je l’apprécie d’autant plus que je l’ai gagné à la sueur de mon front !

Je plonge maintenant en direction de la vallée de la Jordanne. La descente, spectaculaire, n’a rien à envier aux Alpes et je me réjouis secrètement d’avoir « attaqué » le Puy Mary côté Est… La vallée de la Jordanne est un petit paradis pour les cyclistes : la route est aménagée pour la pratique du vélo, longeant les gorges de la Jordanne dont la fraîcheur est bienvenue les jours de forte chaleur. Porté par une douce euphorie, je gagne Mandailles Saint Julien pour m’enfoncer dans les gorges de la Jordanne jusqu’à Aurillac, terme de cette 2e étape. Fabuleux !

E.Albiol
Etape 3

Aurillac / Port d’Agrès (57 km)

Après cette mémorable étape de montagne, prendre la direction de la Châtaigneraie cantalienne m’apparaît nettement plus reposant. Après un solide petit déjeuner, me voici reparti pour la 3e et dernière étape, gonflé à bloc.

Je traverse la cité géraldienne en profitant des aménagements réalisés le long de la Jordanne avant de prendre la direction d’Arpajon sur Cère et de Roannes Saint Mary. Très vite, les reliefs de la Châtaigneraie entrent en scène : la montée vers l’Enseigne vaut quelques points pour le maillot de meilleur grimpeur ! La descente le long de la vallée de la Rance est un régal. Je me laisse porter, serein, enivré par la beauté de cet écrin naturel. Peu de sports offrent une telle variétés d’émotions, alternant entre les temps calmes et l’adrénaline de la vitesse. Avec en prime  la satisfaction de voir ses efforts récompensés... Le tout dans un cadre exceptionnel !

La voie verte me conduit doucement mais sûrement à Maurs la Jolie, charmante cité médiévale je bifurque en direction de Saint-Constant avant de rejoindre la vallée du Lot pour mon but final : Port d’Agrès.

232 km
Saint-Santin-de-Maurs Sports cyclistes

La Grande Traversée du Volcan à Vélo - GT2V

Vos favoris

Votre panier est vide.